Sur l'utilisation de VirtualBox (seconde partie)

Publié le par La vie multilingue du verbe

Revenons dans le menu de configuration de VirtualBox. Sélectionnez votre machine virtuelle puis appuyez sur le bouton "Configuration". La fenêtre suivante apparaîtra.

Sans-titre-1-copie-4.jpg

Cliquez sur Système (à gauche dans la fenêtre). Vous devriez trouvez un certain nombre d'informations, dont la quantité de mémoire vive que vous avez alloué à votre machine virtuelle. Modifiez-la si vous en avez envie, puis   cochez la case Activer les IO-APIC, et cliquez sur l'onglet Processeur.

gre.jpg

Dans Nombre de processeurs, n'hésitez pas à choisir un nombre égal au nombre de coeurs(cores) de votre processeur. Dans mon cas, ce sera 4, puisque mon processeur dispose de 4 coeurs (un message d'avertissement apparaît si j'en choisis plus). Dans Ressources allouées, choisissez un nombre ni trop petit, ni trop grand (au risque de ralentir vos programmes sous Windows). Pour ma part, j'ai choisi quelque chose entre 60 et 70%.

Cliquez sur l'onglet Accélération, et cochez les deux cases Activer  VT-x/AMD-V et Activer  la pagination imbriquée, si les fonctions de virtualisation sont activées dans votre carte mère (cf. première partie).

Cliquez sur Affichage. Vous allez devoir allouer de la mémoire vidéo à votre machine virtuelle. Si votre carte graphique n'est pas trop ancienne, vous ne devriez avoir aucun problème si vous choisissez le maximum (128 Mo). Laissez Nombre d'écrans à 1 (sauf cas exceptionnel) et cochez Activer  l'accélération 3D (pas la peine de cocher Activer  l'accélération 2D)

fezf.jpg

Vous pouvez à présent lancer la machine virtuelle. Sélectionnez-la dans le menu principal puis cliquez sur le bouton Démarrer  (vérifiez que le disque ou l'image disque d'Ubuntu est toujours dans le lecteur). Quand l'assistant de premier démarrage apparaît, choisissez la lettre du lecteur qui correspond à votre disque d'installation d'Ubuntu.

Après quelques instants, vous devriez voir ceci :

Sans-titre-2.jpg

Procédez à l'installation d'Ubuntu. Quand vous arriverez à la fenêtre Type d'installation, choisissez Effacer  le disque et installer Ubuntu (votre installation de Windows et vos données ne craignent rien, tout se passe dans le disque dur virtuel) puis suivez les instructions qui apparaissent.

Une fois l'installation terminée, la machine virtuelle devrait redémarrer.

Sans-titre-2-copie-1.jpg

Si vous arrivez à l'écran ci-dessus et qu'il ne se passe rien, vous pouvez éteindre la machine virtuelle manuellement (ou redémarrer). Vous n'avez alors plus besoin du CD d'installation d'Ubuntu.

Sans-titre-3.jpg

Une fois que la machine virtuelle a redémarré, vous voilà dans l'écran de connexion d'Ubuntu. Accédez à votre compte en tapant votre mot de passe.

Vous devriez remarquer que le curseur de la souris est un peu lent, et que le bureau d'Ubuntu ne s'adapte pas automatiquement à la fenêtre de VirtualBox si vous l'agrandissez, comme l'indique l'image ci-dessous.

Sans-titre-3-copie-2.jpg

Vous devez encore installer les Additions invité de VirtualBox. Pour cela, vous n'avez besoin ni d'être connectés à Internet ni d'un CD. Cliquez sur Périphériques dans la fenêtre de VirtualBox, puis sur Installer les Additions invité... Ubuntu devrait vous signaler qu'il a détecté un nouveau disque, et vous demande quoi faire. Choisissez Invite d'exécution automatique, puis Valider, puis Lancer. Si rien ne se passe, allez dans l'explorateur de fichiers, puis dans Périphériques,puis dans VBOXADDITIONS_4.1.6_74713, et cliquez sur autorun.sh. On vous demande alors votre mot de passe, entrez-le, puis attendez que l'installation des Additions invité se termine.

fzefze.jpg 

Arrivés à l'écran ci-dessus, appuyez sur Entrée, puis redémarrez Ubuntu. Le changement devrait apparaître tout de suite : la fenêtre d'Ubuntu devrait être plus grande, et le curseur de la souris devrait se déplacer avec plus de fluidité.

Vous pouvez à présent utiliser Ubuntu comme bon vous semble.

unity.jpg

Si comme moi, vous n'aimez pas le gestionnaire de bureau Unity (le gestionnaire de bureau par défaut dans les versions 11.04 et 11.10 d'Ubuntu, les plus récentes, cf. image ci-dessus), vous avez la possibilité de revenir au gestionnaire de bureau GNOME 2 (GNOME 3, malgré son nom, ressemble plus à Unity qu'à GNOME 2), qui s'appelle à présent Gnome Classic.

Allez dans le Terminal, et entrez la commande suivante :

apt-get install gnome-session-fallback 

Si rien ne se passe, faites sudo apt-get install gnome-session-fallback, puis entrez votre mot de passe quand on vous le demandera.

fezfe.jpg

Arrivés à l'écran ci-dessus, faites O puis Entrée pour valider et attendez que l'installation se fasse. Quand l'invite de commandes réapparaît, l'installation est alors terminée.  Cliquez sur l'icône en haut à droite de l'écran puis sur Se déconnecter.

 gergregerqgerqg-copie-2.jpg

Avant de vous reconnecter à votre compte, cliquez sur l'icône en forme de roue dentée dans l'écran de connexion, et choisissez GNOME Classic.

czefzes.jpg

Entrez votre mot de passe, puis validez.

gnome.jpg

Vous voilà enfin débarrassés d'Unity et vous pourrez utiliser Gnome, comme sur les ordinateurs de Paris 3. Si vous changez d'avis, vous pouvez revenir sur votre décision à tout moment, en choisissant Ubuntu au lieu de Gnome Classic lors de votre connexion.

Ceci conclut mes notes sur l'utilisation d'Ubuntu sous VirtualBox, j'espère qu'elles vous auront été utiles !

Commenter cet article

Matabraz 01/07/2012 08:16

Très bons articles, bien expliqués. J'ai pu tout installer proprement et rapidement ! Merci !
Je me pose par contre des questions sur l'allocation des espaces disques. Je pense faire encore quelques test avec mac os X par dessus.

Très utile !